LES IMPORTATIONS GRISES NOUS MÈNENT À L'ABÎME !

Les importations grises sont des chariots élévateurs achetés à un fournisseur non officiel et qui ne répondent pas aux normes européennes. Souvent, ces chariots ont été fabriqués pour l'Asie ou l'Afrique. 

Cela représente-t-il vraiment une si grande menace ?

Oui, la différence entre les spécifications de l'autorité de certification européenne et les normes pour les chariots utilisés en Asie ou en Afrique sont nombreuses. Certaines mesures de protection de l'environnement et de sécurité ne s'appliquent même pas à ces chariots. En outre, l'Europe applique les normes d'émission les plus strictes au monde. 

En 2010, par exemple, on a appris que de nombreux chariots élévateurs non marqués étaient importés dans l'UE et vendus à des prix de dumping. Comme l'a rapporté un magazine britannique, le conseiller technique de l'organisation commerciale a exprimé son inquiétude face à ce commerce risqué : "Si le sceau de conformité fait défaut, les clients n'ont aucune garantie que la construction du chariot élévateur répond aux exigences minimales de sécurité de l'UE".


 

Dommages et intérêts, amendes et responsabilité personnelle.

Tous les chariots élévateurs certifiés en Europe disposent, de par la loi, de deux documents produits importants : un certificat CE et le manuel d'utilisation.

Si vous ne pouvez pas présenter ces documents, cela donne aux compagnies d'assurance une raison de ne pas accepter les demandes d'indemnisation en cas d'accident avec le chariot élévateur. Même si le chariot élévateur fonctionne parfaitement, on peut soupçonner qu'il s'agit d'une importation grise et cela peut entraîner le refus d'une demande d'assurance (car le chariot élévateur ne répond pas aux exigences légales nécessaires). Dans ce cas, l'entreprise peut se voir infliger des dommages et intérêts ou des amendes élevés. En outre, en cas d'accident grave, les directeurs et les cadres de l'entreprise qui ont acheté et utilisé le chariot peuvent être tenus personnellement responsables.

Il est extrêmement difficile, coûteux et souvent même impossible de faire certifier rétroactivement en Europe un chariot élévateur d'importation grise. 


 

Des coûts plus élevés à long terme

 

Les importations grises peuvent certes permettre de réaliser des économies à court terme, mais elles entraînent des coûts beaucoup plus élevés à long terme. Cela vaut par exemple pour la maintenance. Les importations grises peuvent être livrées sans manuel d'utilisation, de sorte que même le technicien le plus expérimenté peut rencontrer des problèmes - même si les bonnes pièces peuvent effectivement être achetées.

La livraison des pièces de rechange peut également poser un gros problème. Si le fabricant choisi n'a pas de représentant ou de distributeur dans votre pays, il est presque impossible d'obtenir une pièce de rechange à un prix avantageux et dans un délai court. Mais même si un distributeur est disponible, l'obtention de pièces de rechange pour un chariot élévateur non certifié CE via un représentant européen peut s'avérer problématique. Même si les chariots élévateurs se ressemblent de l'extérieur, de nombreux composants sont différents.

butget.jpg

Marchands douteux

Pire encore, certains distributeurs peu scrupuleux - afin de dissimuler l'origine douteuse d'un chariot élévateur - auraient modifié le numéro de série d'un chariot élévateur, ce qui constitue en soi un acte illégal. Sans les données d'origine du chariot élévateur, le propriétaire ne peut pas se procurer les pièces ou les services auprès d'une autre source pendant toute la durée de vie du chariot. Il est donc effectivement lié à un distributeur qui peut fixer lui-même ses prix.

Les garanties sont un autre champ de mines que les acheteurs doivent traverser avec précaution. Il est très peu probable qu'un commerçant douteux honore la promesse de garantie. 

Solution à long terme

 

cheter un chariot élévateur chez un concessionnaire officiel, avec tous les documents et normes importants, peut coûter plus cher à l'achat, mais c'est souvent l'option la plus économique et la plus sûre à long terme. 

Un chariot élévateur de qualité, neuf et bien entretenu, provenant d'un revendeur spécialisé connu, se caractérise par une longue durée d'utilisation et conservera une grande partie de sa valeur actuelle dans les années à venir.

Si l'on n'a pas les moyens financiers d'un achat immédiat à ce moment-là, il y a aussi la possibilité d'un leasing. Ainsi, l'investissement important peut être transformé en de nombreux petits paiements.

consulting-g8e093a6fb_1920.jpg

En résumé, les 5 conseils importants :

  • En cas d'incertitude, parler avec le revendeur local pour en savoir plus sur les offres du fabricant.
  • Vérifiez le sceau CE
  • Renseignez-vous sur l'organisme qui a procédé à la certification CE.
  • Vérifier les documents de garantie
  • Vérifier les informations techniques

André Urech

Cantons: VS (allemand), TI, GR

Raphael Urech

Responsable Administration, E-Commerce, Marketing et ICT

Jürg Annaheim

Chef Pièces détachées