L'IMPORTANCE DU CHAMP DE VISION !

Lors de la conduite d'un chariot élévateur, 90 % des informations nécessaires à l'exécution d'une tâche sont perçues visuellement. Il n'est donc pas surprenant qu'un champ de vision réduit joue un rôle dans plus de 80 % des accidents impliquant des chariots élévateurs. C'est précisément pour cette raison que le champ de vision du cariste figure en tête de liste des critères de choix d'un client lors de l'achat d'un chariot élévateur. La décision d'achat est donc fortement influencée par le champ de vision du chariot élévateur.

Dans les entreprises qui utilisent des chariots élévateurs, chaque visiteur et chaque collaborateur court le risque d'être impliqué dans un accident avec un chariot élévateur. Même si cette personne ne conduit pas de chariot élévateur au moment de l'accident. Diverses statistiques montrent que dans deux tiers des accidents impliquant des chariots élévateurs, les personnes impliquées ne conduisaient pas de chariot.

 

Chute d'objets

Lorsqu'un chariot élévateur soulève une charge jusqu'à 4 mètres, une bonne visibilité est indispensable. Si le conducteur ne garde pas le contrôle dans cette situation, les personnes autour courent le risque d'être touchées par des objets qui tombent. Les chutes d'objets sont l'une des principales causes d'accidents mortels liés aux chariots élévateurs. Les chiffres de l'agence britannique pour la santé et la sécurité montrent qu'entre 2001 et 2009, 938 conducteurs de chariots élévateurs et 1200 autres personnes ont été tués ou hospitalisés pour des blessures dues à la chute d'objets.

Marche arrière

En raison d'une mauvaise visibilité provoquée par le chargement, les conducteurs de chariots élévateurs doivent souvent faire marche arrière. Ce comportement résout le problème immédiat, mais peut entraîner des difficultés. Conduire en marche arrière n'est pas très ergonomique pour le cariste, car la tête, le cou et les épaules doivent être tournés alors que les mains doivent toujours rester sur le volant et le pied également sur la pédale. Il en résulte une charge importante et de mauvaises positions. Ce mouvement est associé à de fortes douleurs dorsales et cervicales.

Les sièges pivotants sont disponibles en option sur certains de nos modèles. Ils permettent une position optimale du corps et soulagent ainsi la nuque, les épaules et les cuisses. Cela permet de réduire les risques liés à la
en marche arrière est minimisé tout en assurant une conduite ergonomique.

R%C3%BCcken%202.png

Vous avez encore des doutes ou des questions? 

L'équipe de Max Urech AG se tient à votre disposition pour répondre à vos questions. 

André Urech

Cantons: VS (allemand), TI, GR

Mischa Kunz

Responsable des ventes, Canton: ZH

Eveline Heiniger

Cantons: AG, ZH

Christian Morerod

Directeur du site Eclépens,
Cantons: FR, VD, VS (français)

Julen Gil Escudero

Cantons: BE, SO